Arek Qor, les prémices d’une séparation

Cela faisait des lunes que Kyuuji n’avait pas eu de nouvelles concernant la séparation de Arek d’avec son autre personnalité. Il savait seulement que Iris, la sœur jumelle de Arek avait pris contact avec Edenai, mais il ne savait pas comment cette rencontre avait tournée ou si elle avait pu aboutir à la moindre solution. Bien sûre, Kyuuji n’oubliait pas ce sujet ni même son ami, il était fort occupé et n’avait jamais eu à cœur de se mêler lui-même des affaires des autres. Cette fois pourtant, il était peiné que ni Arek ni Iris ne le tienne au courant. Il se réconfortait en se disant qu’ils n’avaient pas besoin de lui, que le problème devait avancer, sinon il en aurait certainement entendu parler.

Alors qu’il n’espérait plus avoir de nouvelles, Iris appela Kyuuji sur la perle, annonçant que Arek voulait lui parler. Surpris et légèrement inquiet, le Raen se rendit dans la chambre de son ami. Les deux Qor lui expliquèrent alors leur plan pour opérer à l’extraction de la double personnalité de Arek. Cette fois, Kyuuji leur fit poliment part de ses reproches. D’abord, Iris n’avait demandé d’aide à personne pour construire ce dont elle avait besoin. Ensuite, elle prenait des risques en donnant une partie de son éther à son frère pour le soulager.

La solution pour laquelle les Qor avaient optée nécessitait que Arek combatte son double, mais il ne s’en sentait pas capable. Il craignait l’échec et les innombrables conséquences que cela pourrait avoir. Kyuuji lui remonta le moral, lui disant qu’il était un guerrier hors pair, doué d’un grand courage et du sens du devoir. Arek avait réussi des choses que lui seul pouvait, il était sorti vainqueur de combat perdu d’avance, il était toujours à l’affut d’un nouveau défi. Il n’avait qu’à voir ce combat contre lui-même comme un challenge plus grand encore. Les mots du Raen eurent de l’effet, Arek, bien qu’affaibli, avait retrouvé la volonté de se battre. Il ne restait plus qu’à mettre en place le dispositif de sa sœur.

Pour cela, elle avait convié les Songes disposés à aider son frère le lendemain à la Rêverie. Il lui manquait une ressource pour parfaire son système, mais celle-ci se trouvait dans un ancien musée Allagois fortement protégé. Elle avait besoin de quelques compagnons pour la protéger et trouver sa ressource. Les Songes ayant répondu à son appel étaient nombreux, Iris en choisi trois pour l’accompagner, préférant une approche discrète. D’abord Edenai, allagoise et contributrice au projet, sa présence était évidente. Ensuite Kyuuji, soigneur et ami d’Arek, il serait apprécié pour cette expédition. Et enfin Prinesca, chef de la Compagnie et ayant fait l’honneur de se déplacer, Iris était curieuse de savoir de quoi elle était capable.

Tous les quatre se rendirent au Continuum Fractal, où Iris avait détecté la présence de la ressource qui lui manquait. Le musée, comme attendu, était gardé par un système de protection actif et activé. Cependant, le groupe de Songes n’eut aucun mal à repousser les défenses du musée jusqu’à arriver dans son cœur. La grande quantité d’éther, formant une barrière impressionnante, donna un mal de crâne incroyable à Kyuuji, offrant une chance à son cristal d’insuffler de nouvelles urgences concernant la griffe de Dalamud.

Une fois la barrière désactivée, la migraine disparut et la machine disposant de la ressource intéressant Iris se révéla. Le combat pour la mettre hors d’état fut un peu plus difficile qu’auparavant, mais rien d’insurmontable. Et la jeune femme récupéra sa ressource, un cristal blanc d’un éther pur.

Retournant à la villa, Iris donna le cristal à Talya pour qu’elle le rende compatible avec le dispositif d’extraction des Qor. Elle aurait besoin de plusieurs soleils pour y parvenir, mais ce n’était pas plus mal, le combat pour Arek s’annonçait rude et il avait besoin de repos pour s’y préparer, maintenant qu’il avait retrouvé l’envie de se battre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *