[CL] Répercussions

Après le procès de la Lavandière, tout Gridania parlait d’une démission incroyable. Le grand-maréchal Rynia, contre toutes attentes, avait démissionnée de son poste de l’Ordre des Deux Vipères. En parallèle, les plans de l’Essentia Arma étaient réapparus à la Rêverie et la construction de l’arme avait repris.
Mais le doute sur la nécessité de réaliser ce projet était déjà instillé dans le cœur de certains Songes. Alors lorsqu’Elisabeth vola de nouveau les plans, annonçant son méfait, l’intêret de réaliser ce projet fut mis à mal.
Le projet en fut à peine impacté, Greil avait réagi à la suite du vol des données la premiere fois en en faisant une copie qu’il mit à disposition dans l’atelier. Le Raen se doutait qu’il l’aurait fait. C’est pour cela qu’il ne comprenait pas pourquoi Elisabeth avait choisi d’attirer l’attention de cette façon.
Bien que ne comprenant pas l’acte de sa marraine, Kyuuji en comprenait les raisons. Elle n’avait jamais été favorable au projet et elle essayait de faire passer son message par tous les moyens possibles. Seulement, le Raen ne le voyait pas. Garlemald possédait des technologies dépassant celles d’Eorzéa de loin. L’Ultima Arma en était un exemple flagrant de la dangerosité des armes allagoises d’un côté, mais surtout de ce qu’était prêt à faire l’Empire pour asseoir son pouvoir. Kyuuji était convaincu qu’il fallait équilibrer les forces. C’était la guerre. Même si ce n’était pas de l’avis de tous, il valait mieux se salir les mains plutôt que ne pas riposter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *