Fin D’Arda, une épreuve pour une amitié sincère

Les derniers évènements de la Compagnie, avec les essaies de Greil sur l’Essentia Arma, avait poussé Kyuuji à le suivre pour quelques jours. Emmené loin des impériaux par le guerrier, la rage du Raen disparu presque aussi rapidement qu’elle était arrivée. En quelques minutes, son esprit était de nouveau clair. Il réalisa douloureusement les conséquences de ses actes.
Suivre ainsi Greil était synonyme de se mettre toute la Compagnie à dos. Malgré ses amitiés, malgré ses affinités, malgré ce qu’il avait fait jusque-là. Kyuuji savait pertinemment que les Songes ne retiendraient de lui que cet acte. Une trahison de leur point de vue. Le cœur serré, il visualisa les visages des Songes un à un, craignant de ne plus jamais les revoir.
Il revit Yukina, il l’imagina en larmes, celles-ci se cristallisant avant même de toucher le sol. Son cœur se serra un peu plus. Kyuuji revit Vherkin essayer de l’estropier, lui reprochant sa haine, oubliant déjà les services qu’il lui avait rendu. Sa peine s’alourdit un peu plus. Il visualisa Elisabeth, qui avait voulu de les mettre en garde, qui l’avait soutenu et lui avait fait passer le test des Songes. Elle semblait terriblement déçue. Sa douleur augmenta un peu plus. Le Raen revit aussi Shan, étourdit devant ses actes, il ignorait certainement tout de sa haine et de son besoin de vengeance, le Myqo’te ne pourrait certainement pas comprendre. Son tourment s’intensifia un peu plus.
Kyuuji imagina la surprise et l’incompréhension de Sylfeline lorsqu’elle apprendrait l’issue de cette soirée. Sa douleur se fit plus grande encore. Il se remémora la façon dont Rashaza avait essayé de l’empêcher de rejoindre Greil, envoyant Vherkin sur lui, elle ne voulait certainement que le protéger, à sa façon. Sa peine lui retourna l’estomac. Il revit l’incompréhension s’emparer de Lhei, déjà blessée et épuisée quand il décida de suivre Greil. Sa douleur lui tordit la gorge. Il se remémora un mot, sorti de la bouche de Skeyl. « Traitre ». Il déglutit en fermant les yeux. Enfin, il entendit de nouveau la supplique de Fin, enjoignant les Songes de les laisser partir, Greil, Arek, Fafnir, Nergui et lui-même. D’une voix faible, cassée, suppliante, alors que le Second des Songes les emportait déjà. Il ravala ses larmes et ses cris de colère se muèrent en un grognement. Puis l’instant d’après, ses pensées furent envahies.
Fin avait toujours été là pour lui alors qu’elle avait ses propres problèmes à régler. Elle avait toujours été un soutien inconditionnel. Il n’avait pas réalisé à quel point elle était importante pour lui. Leur amitié n’était pas feinte contrairement à d’autres. Leur respect était réel et important. Plus qu’une amie, Fin était comme sa protégée. Et il venait de l’obliger à subir une telle épreuve. Celle de le voir enrager puis renier tout ce qu’il était, et tourner le dos sans un mot. Sans même prendre en considération ses avis ni ses sentiments. Qui était-il pour croire qu’il pouvait aider qui que ce soit alors qu’il n’était même pas capable de prendre en compte l’avis d’une amie…
Kyuuji réalisa douloureusement que Fin avait dû percevoir son acte comme la pire des traitrises. Il réalisa que la jeune Raen devait être bouleversée, perdue. Qu’elle devait lui en vouloir. Ou pire, s’en vouloir à elle-même. Et il en était en partie la cause. Il cherchait déjà la façon dont il pourrait réparer tout le tort qu’il avait causé quand la voix de Greil le tira de ses pensées.
Il fallait reprendre la route, tous cinq avaient un travail incommensurable à mener à bien mais très peu de temps pour le faire. Et le Raen avait une tâche secrète à garder en tête. Sa décision de suivre Greil n’était pas uniquement motivée par sa haine ni sa vengeance, mais aussi pas sa crainte de le voir déraper alors qu’il n’avait plus de temps. Le temps, justement, était la variable la plus importante en ce moment, Kyuuji l’avait compris récemment. Il ne devait pas l’oublier. Ni en parler à qui que ce soit, il l’avait promis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *