Le Bon Samaritain

Il y avait des rumeurs qui circulaient dans le Thanalan à propos d’un homme mû par la bienveillance. Eavan, depuis qu’elle en avait entendu parler, avait en tête de se renseigner sur lui afin de le retrouver et de lui proposer de rejoindre Opale.

Les rumeurs et les retours qu’Arei, Eav et Kyuuji avaient réussi à obtenir leur apprirent que cet homme possédait un certain nombre de talents. Soin, soutien moral, sensibilité à l’éther… Plus ils en apprenaient sur l’homme qu’ils suivaient et plus il les intriguait. Il ne donnait pas de nom, alors la populace avait commencé à l’appeler le Bon Samaritain.

Après plusieurs Lunes d’enquête à la poursuite de l’homme, le trio d’amis réussit enfin à le rattraper au camp des Os Desséchés.

La rencontre fut intrigante, intéressante mais aussi troublante et impressionnante. Kyuuji avait trouvé chez le Bon Samaritain un homologue religieux et passionné. Mais l’homme était bien plus que cela. Il avait montré des talents bien souvent affilié à l’élémentalisme, détruit de l’éther du néant, combattu à mains nues et semblait passionné par l’alchimie. Il était également très discret sur son passé et ce pouvoir qu’il possédait. Il expliqua qu’il vagabondait plus qu’il ne voyageait, apportant son aide en chemin, depuis bien longtemps déjà. Il savait que partout il y avait toujours quelqu’un à aider, qu’il suffisait d’écouter, d’observer ou de demander.

Eav interrogea le Bon Samaritain sur son itinéraire. Celui-ci expliqua qu’il n’en avait pas. Il voyageait au gré de ses pas. Pourtant, il suivait des signes, parfois il entendait la direction à prendre dans les murmures du vent, d’autres fois dans la pluie, ou d’autres éléments naturels comme ceux-ci. Il savait, en se réveillant le matin, qu’il devait reprendre la route ce jour-là et quelle direction suivre. Il le savait, tout simplement.

Autant Kyuuji arrivait aisément à comprendre ce besoin impérieux de ne s’établir nulle part, autant cela soulevait des interrogations chez Eav et Arei. Mais ce qui intriguait Kyuuji était ce pouvoir que possédait le Bon Samaritain, celui de détruire l’éther du néant. Il semblait réellement obéir à la volonté de l’homme sans pour autant venir de lui. C’était étrange et cela intéressait tout le monde. Mais le Bon Samaritain était bien incapable de répondre à leurs questions dans l’immédiat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *