Reprise

La dépression régressait. Depuis des semaines, Kyuuji était plus occupé que jamais. Une expédition dans les vestiges d’Amdapor, initiée par Lyra’el, une Songe que le Raen ne connaissait pas, s’était déroulée et terminée de la plus étrange manière qu’il ne put jamais imaginer. Au court du périple, accompagné de Fin, Asuka et Lya’el, Kyuuji entendit une voix éthérique qui l’avertissait que les souvenirs pouvait être dangereux. Il fit tout de suite le rapprochement avec le cristal de Fin. Cela faisait plusieurs semaines qu’il la voyait sombrer dans les souvenirs. Comprenant enfin qu’elle ne se rendait pas compte du danger qu’elle encourait, Kyuuji alla contre l’un de ses principes en se mêlant de cette affaire sans qu’on le lui demande. Il conseilla à Fin de fermer son esprit, de rester focaliser sur le présent, sur ses souvenirs. Cela eu l’air de marcher, au moins le temps de finir l’expédition.
Ce que Lyra’el cherchait dans les vestiges se présenta enfin aux quatre Songes. Fin, Asuka, Lyra’el et Kyuuji découvrirent que la perturbation éthérée provenait d’une jeune femme inconsciente au plus bas des vestiges, après de nombreux dangers, de nombreuses protections et toute une partie des ruines emplie de ténèbres. La jeune femme fut ramenée à la Villa, où ils essayèrent de la soigner et de lui faire reprendre conscience. Il s’avéra alors qu’elle était amnésique. Une inconnue amnésique. Aveugle mais toujours très sensible et particulièrement bon dans la perception de l’éther, Kyuuji examina celui de l’inconnu. Il découvrit trois sceaux lié les uns aux autres. Frustré, et encore en proie au désespoir, le Raen voulu s’aérer la tête. Mais une nouvelle fois, la voix, certainement du cristal de Fin, l’averti qu’elle fouillait trop profondément dans des souvenirs qui n’étaient pas les siens, au péril de sa santé mentale. D’autant plus en colère, Kyuuji interrompit son amie alors qu’elle essayait vainement de briser les sceaux de l’éther de l’inconnue.
Déjà bien étrange et éprouvante, la journée devait se terminée bien différemment pour le Raen. Décidé à penser à autre chose que la colère et la frustration, Kyuuji s’était installé au bar, avec un verre de Saké le plus fort qu’il put trouvé quand il fut rejoint par Fin. Elle voulait lui confier son cristal le temps de reprendre pieds dans le présent, prenant enfin conscience des dangers qu’elle encourait. Mais c’était simplement hors de question. Ce n’était pas une solution, déjà parce que Fin viendrait le chercher avant de s’en rendre compte, poussée par le cristal lui-même, et ensuite parce que cela ne faisait que reporter le problème à la prochaine fois, voire cela pouvait empirer leur relation.
En colère et frustré, la voix de Kyuuji était plus dure qu’il l’aurait voulu, mais il fit avec, estimant que cela donnait plus de poids à son avis. Et il eut raison. Fin se décida à lui demander de lui enseigner la magie blanche, afin qu’elle contrôle les pouvoirs et les souvenirs de son cristal. Bien sûre il accepta, parfaitement conscient que c’était pour soigner ses yeux que Fin s’était plongée la première fois dans les souvenirs du cristal.
Kyuuji, qui s’efforçait jusque-là de combattre sa dépression, ne la vit même pas disparaitre de son esprit au profit de son nouvel élève et de Gaëlle, ce fut ainsi que l’on surnomma l’inconnue amnésique d’Amdapor. Il voulait les aider toutes les deux, les aider et veiller sur elles. Et c’est ce qu’il fit, durant de longues semaines. Sans même s’en apercevoir, le désespoir le quitta. Un matin, il réalisa simplement qu’il n’avait plus eu une seule pensée noir depuis Amdapor, plus une seule. Ni même une pensée pour ses erreurs, et encore moins envers ceux qui l’avaient traité de traître. Tout cela lui était simplement sorti de la tête, cela n’avait plus d’importance. Le Raen réalisa alors qu’il suivait enfin les conseils qu’on lui avait donné. Rester focaliser sur ses amis. S’occuper. Et surtout, regarder vers l’avenir. Ce qu’il veillerait à ne pas oublier. C’était une promesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *