[Griffe] Corruption

Depuis plusieurs Lunes, un étrange phénomène a fait son apparition. Une des Griffe de Dalamud au nord de l’Usine de Céruléum, dans le Thanalan Septentrional, créée une corruption à intervalle régulier. Bien qu’important et récurent, ce phénomène est resté discret, car la corruption est à chaque fois très rapidement purifiée.

Après avoir rapidement enquêter sur le phénomène, il s’avère que la griffe est tombée exactement sur un flux naturel d’éther.

La guilde des Elémentalistes sont bien au courant du phénomène, mais n’en comprennent pas la cause. Le flux aurait dû dévier de sa trajectoire s’il était vraiment bloqué. Mais ce n’est pas le cas. Une partie est ponctionnée par la Griffe, simulant un écoulement.

Les gardes de l’usine disent voir régulièrement des mages blancs, dont un en particulier, qui prends soin de s’annoncer, un Ao ra… Mais également une silhouette qui traîne parfois autours des griffes. Peut-être un aventurier, ou un garlemalais, difficile à dire. L’Ordre des deux vipères, se justifiant par le problème de corruption, a envoyé un veilleur connaisseur pour surveiller les abords de la griffe.

Les Immortels qui surveillent les restes de Dalamud ont bien remarqué une réactivation de cette griffe, mais ils ne savent pas d’où cela provient, ce n’est pas l’unité de Dalamud qui en est la cause. Leurs experts travaillent à la désactiver définitivement et déterminer la cause de ces réactivations intempestives.

D’après les observations des mages blancs, la corruption revient avec environ une Lune d’intervalle, si elle suit le même rythme, elle devrait réapparaître autour du 28e soleil de la 3e Lune Astrale.


Ce jour, la corruption est réapparue, avec un poil d’avance…

[Griffe] Purification

La corruption de la griffe de Dalamud était réapparue avec quelques soleils d’avance sur les estimations de Kyuuji, les prenant de court, lui et son cristal. La pierre l’avertit par le biais d’une violente migraine et il prévint immédiatement les Songes sur la perle de la situation. Nombreux furent les membres de sa compagnie libre à répondre à son appel et à se retrouver à l’usine de Céruléum pour s’occuper une bonne fois pour toute de cet étrange phénomène.

Tandis que les mages blancs s’occupaient de combattre la corruption et la purifier, les autres suivirent la trace d’un filet d’éther qui s’échappait de la Griffe. Ce filet d’éther les mena à proximité du castrum, mais il poursuivait sa route en direction du nord-ouest, bien au-dessus de la forteresse de Garlemald. Ils décidèrent de contourner le castrum et les montagnes pour retrouver plus tard loin sa trace dans le Mor Dhona. Sur le chemin, ils rencontrèrent une jeune femme, assez suspecte… Lorsque la corruption fut enfin purifiée, le filet d’éther qui s’en échappait s’estompa. Ce qui sembla agacer la jeune femme.

Les Songes présents firent en sorte, sans trop de difficultés, comme si elle n’attendait que cette occasion, de la ramener à la Griffe auprès des autres.

La jeune femme se présenta sous le nom d’Irina, invocatrice, chercheuse… et passablement inconsciente, insouciante ou malintentionnée. Après avoir vainement essayer de lui faire dire si elle était responsable de l’activité de la Griffe, les Songes eurent la mauvaise surprise de la voir invoquer une ébauche incomplète et difforme d’un égi de Bahamut. Il était alimenté en éther par la griffe, à travers le grimoire d’Irina, et contrôlé par celle-ci jusqu’à qu’elle soit assommée par Asuka. Privé de contrôle mais toujours fournit en éther par les stocks de la Griffe, l’égi se déchaîna aveuglément sur les Songes proches de lui. Pour l’empêcher de nuire, Fafnir détruisit le grimoire, pendant qu’Edenai s’attelait à désactiver la Griffe, les autres s’occupaient à blesser l’égi pour l’amoindrir. Enfin, coupé de la réserve d’éther avec la destruction du grimoire, l’égi se dissipa dans une dernière attaque visant Eve, qui avait attiré son attention. Edenai, par le biais de son module de communication trouvé à Azys Lla, réussit finalement à désactiver durablement la Griffe, au prix du module, grillé par la surchauffe.

Fafnir ligota Irina et la remit aux Immortels de l’usine de Céruléum, précisant ce qui venait de se passer. Elle sera certainement interroger par les autorités compétentes.