Chroniques du clan

Les livres, les rouleaux, les tablettes s’entassent sur des étagères fixées contre les murs de pierres.

La pièce est faiblement éclairée d’une douce lumière verte, éthérée, issue d’une unique lanterne suspendue. Directement aménagées dans la masse de la montagnes, les archives des Atagi recèlent d’une quantité surprenante d’ouvrages, pour un si petit clan. L’ancienneté de certains rouleaux ou tablettes révèle également un passé lointain, une longue histoire clanique.

S’approchant de la première étagère, il balaie du revers de la main la poussière d’une tablette pour y jeter un œil. La langue ancestrale. Il ne s’agit pas de la langue natale des Aoras, mais d’un dérivé qui est propre au clan, ayant suivi son évolution, afin de répondre à ses besoins d’écriture. Il laisse ses doigts courir sur la tablette, comme pour s’en imprégné avant de s’en détourner en soupirant. Il ne sait par où commencer. Les origines des Atagis sont quelques par ici, et donc les réponses à ses questions. D’un geste de la main, il invoque le vent qu’il maîtrise finement et balais la poussière de la pièce.

Les étiquettes de chaque étagère ainsi révélées indiquent un classement précis et rigoureux des archives. Souriant à la méthodologie de ses ancêtres, il s’approche de l’étagère portant les toutes premières archives du clan. Il soulève précautionneusement un rouleau ancien dont le titre le satisfait et, sans plus attendre, il se plonge dans la lecture. Debout dans cette pièce sans fenêtre, éclairé à la seule lueur fantomatique de la lanterne magique, les premiers mots se gravent dans sa tête.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *